Rénover des logements anciens

Pour les propriétaires de logement ou d’habitation ancienne qui n’est plus performante, il est important de rénover. Pour cela il existe des dispositifs gouvernementaux qui facilitent la rénovation des biens et qui permettent de les donner un meilleur confort et une plus-value. Découvrez dans cet article comment obtenir une réduction d’impôts pour une rénovation de logements anciens.

Plus de crédit d’impôt pour la transition énergétique ou de CITE

Le CITE, valable jusqu’au 31 décembre 2019, est l’ensemble des dépenses qui servent à isoler ou équiper le logement afin de limiter la consommation énergétique dans les habitations principales. L’isolation thermique ou l’installation d’une chaudière à haute performance, le remplacement de fenêtres en simple vitrage par du double sont tous des travaux concernés par le CITE. À titre d’exemple, le plafond des dépenses pour l’achat d’une chaudière à gaz à très haute performance énergétique s’évalue à 3 350 euros.

Actuellement, la pose d’équipements de chauffage qui nécessite des énergies renouvelables permet d’avoir un crédit d’impôt de 30 % pour les foyers modestes. Cependant, les sociétés qui effectuent les travaux doivent être certifiées Reconnu garant de l’environnement ou (RGE).

Rénover des logements anciens avec un prêt à taux zéro

Il s’agit d’un prêt dédié aux propriétaires bailleurs ou occupants. Il sert à financer des travaux de rénovation énergétique dans les habitations principales achevées depuis plus de deux ans. Ce crédit est estimé entre 10 000 € et 30 000 €. Divers éléments sont acceptables pour ce prêt comme l’isolation thermique des murs qui mènent vers l’extérieur, des planchers bas, la production d’eau chaude sanitaire via une énergie renouvelable, le remplacement du dispositif de chauffage.

En effet, il faut déposer un dossier auprès des services de l’Etat. Les fonds pourront être disponibles en une seule fois ou sur factures acquittées. Notez bien que le prêt est remboursable sur une période maximale de 15 ans. Quand les travaux sont terminés, l’emprunteur est tenu de transmettre à la banque, dans un délai de trois ans à compter de la date d’octroi de l’éco-PTZ, toutes les pièces qui justifient la réalisation des travaux.

Obtenir un faible taux de TVA

La TVA utilisée lors des travaux de rénovation d’un logement est estimée à 5,5 % ou à 10 % au lieu de 20 %. Cet avantage est obtenu surtout pour les travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement et d’entretien dans les logements non rénovés depuis plus de deux ans.

Un nouveau dispositif d’investissement locatif Denormandie

Cette loi a été tirée du modèle Pinel dans le neuf. Il s’agit d’un dispositif qui permet de rénover des logements anciens dans le centre-ville. Il existe 222 villes éligibles en France. Ce dispositif oblige la réalisation de travaux de rénovation de logements anciens qui représente au moins 25 % de l’ensemble du coût de l’acquisition. Il permet de gagner un avantage fiscal de 12 % si le propriétaire s’engage à louer l’habitat durant 6 ans, il sera de 18 % si le bien est loué en 9 ans, et de 21% pour une location de 12 ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *