Bien choisir son immobilier neuf

Avec les différents programmes immobiliers neuf proposés actuellement, on se perd facilement entre les offres plus intéressantes les unes que les autres. Cependant, une opération de telle envergure implique une mûre réflexion pour éviter de gaspiller des centaines de milliers, voire même ,des millions d’euros. Comment choisir un immobilier neuf ?

La phase préalable

Avant de se lancer dans l’achat d’un immobilier neuf, il faut commencer par définir quel type de bien on souhaite acquérir : une maison, un appartement, un studio, etc. Ensuite, il convient de bien en définir la vocation : le logement sera-t-il destiné à la location, à la vente ou on va y habiter. La dernière étape consiste à définir un plan de financement pour le projet. Pour la plupart des Français, ils se laissent tenter par les prêts immobiliers.

Le choix de l’emplacement

Il s’agit d’une étape décisive pour l’achat d’un bien immobilier neuf. Cette phase est d’autant plus importante si le bien est destiné à la location ou à une vocation commerciale. Dans le cas où l’on souhaite bénéficier d’une réduction d’impôt, il faut choisir des endroits où les dispositifs étatiques entrent en vigueur.

Les normes de construction et la question de confort

Le principal problème des biens immobiliers anciens réside dans le non-respect des règles et des normes en matière de performance énergétique. L’utilisation des matériaux isolants et le respect des normes de confort doivent caractériser un nouveau logement. Il faut porter une attention particulière sur les indices comme BBC, NF Environnement, HQE, etc. Ces termes témoignent de la construction normalisée du bien à acquérir. Sinon, le propriétaire serait dans l’obligation d’effectuer des travaux de rénovation pour une mise à niveau du logement.

Les habitations avec assurance

Même les techniciens les plus prudents commettent parfois des impairs. Pour avancer d’un pas certain dans la voie de l’achat d’un immobilier neuf, il est recommandé d’acheter un logement assorti d’une garantie constructeur. Cela met le nouveau propriétaire à l’abri des frais de réparation et de rénovation pour les dix années suivant l’acte d’aliénation.

La cohérence de l’investissement

Dans cette phase, il faut garder en tête les objectifs préalablement fixés. Pour un bien que l’on envisage de louer à des étudiants, par exemple, il faudra une surface plus petite pour exiger un loyer à la portée des cibles. Si l’on choisit les familles avec des enfants, on mise plus sur l’espace et l’existence des dépendances.

Un bien à fort potentiel

Peu importe le projet envisagé, il faut toujours penser à une revente du bien immobilier neuf. Dans ce cas, il faut miser sur un logement qui dispose d’un potentiel de vente ou de location. En d’autres termes, le plus prudent c’est d’investir dans un immobilier qui pourra intéresser d’autres personnes.

Un petit conseil avisé

L’achat d’un bien neuf destiné à la location est aujourd’hui associé à un dispositif légal qui avantage les acquéreurs. En effet, on bénéficie d’une réduction d’impôt pouvant atteindre les 63 000 euros si l’on met le bien à louer pendant une période de 6, 9 ou 12 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *